dissabte, 9 de juny de 2018

ROUTE DE L'ÉXIL


Le 15 mai, les élèves de français de 3ESO nous sommes partis faire la route de l'éxil. Le matin, nous avons visité le musée de l'éxil de La Jonquera (MuME) et après nous sommes allés à Elna pour visiter la Maternité. Nous avons connu la vie d'Élisabeth Eidenbenz, une jeune infirmière suïsse qui entre 1939 et 1944 a sauvé la vie de six-cents bébés. Leurs mères étaient des réfugiées catalanes et espagnoles fuyant le franquisme et des juives et des tsiganes fuyant les nazis. Nous avons déjeuné dans le jardin de la Maternité. Le vent soufflait. L'après-midi on est allés sur la côte, à Cotlliure (en français, Collioure) pour visiter le village et faire des interviews. Chacun de nous a créé sa "boîte de l'éxil". Qu'est-ce que c'est? Dans la boîte, nous avons mis trois objets personnels que nous emporterions si aujourd'hui nous étions obligés de nous éxiler. Nous avons vérifié que l'objet le plus important pour nous c'est... notre portable! Et vous, qu'est-ce que vous emporteriez dans votre boîte de l'éxil?
Alumnes de Francès de 3r d’ESO

Fotografia: Anna Ribas